Jean Paul Sauvageon

cropped-sauvageon-jean-paul.jpgJe m’appelle Jean-Paul Sauvageon, je suis né le 16 novembre 1961 à Villefranche-sur-Saône, je suis domiciliée : 2 rue Treyves de Janon 42100 Saint Étienne.

Je vais vous raconter mon histoire après mon AVC aphasie, mes peines et mes joies.

Je suis électricien plombier chauffagiste à mon compte (20 ans).

Entre Christine Bojczuk et moi, tout allait bien. On a vécu 5 ans maritalement et on s’est marié sous contrat de mariage le 08/08/2012 à Saint-Martin de Londres (34 Hérault).

Mais un jour j’ai eu de l’aphasie, c’est un accident vasculaire cérébral (18/08/2012) à Montpellier. C’est la que Christine m’a dit adieu, s’était l’aphasie. Et je m’en suis remis. Aujourd’hui je discute avec n’importe qui, je parle presque normalement.

Les gens qui nous croisent peuvent avoir une difficulté de compréhension concernant l’aphasie. Qu’est-ce que c’est l’aphasie? C’est la perte totale ou partielle du langage, consécutive à une lésion du cerveau. C’est un accident cardio-vasculaire cérébral. Elle entraîne un handicap qui peut être important, et dont seule une partie est évidente pour celui qui est face à la personne aphasique. La personne aphasique montre des difficultés à produire un langage compréhensible.

C’est la difficulté de la personne aphasique à comprendre le langage : l’aphasie brouille la compréhension du message verbal entendu. Elle peut aller d’une compréhension approximative de certains mots qui permet le maintien d’une interaction relativement satisfaisante, jusqu’à une incompréhension totale du langage qu’on lui adresse, dans les cas les plus graves.

Tout ce qui était naturel avant peut devenir difficile ou impossible : discuter, comprendre, téléphoner, regarder la télévision, lire le journal, écouter la radio, écrire une lettre ou encore faire les comptes…

MAIS ATTENTION :

  • L’aphasie n’est pas un trouble psychologique ou un handicap mental.
  • Les capacités intellectuelles de la personne aphasique sont préservées.
  • La personne aphasique conserve sa sensibilité et son intelligence.

Il faut tout réapprendre et c’est long, extrêmement long, pour articuler les mots, faire des phrases. Moi, il a fallut 1 année pour me remettre en forme et 3 années pour presque communiquer normalement.

Les centres hospitaliers, les orthophonistes et les masseurs kinésithérapeutes: rien n’est fait pour les aphasiques… pour se remettre en forme, absolument rien n’est fait pour nous, ni pour lire ni pour écrire.

Parlons de Jean-Paul Sauvageon.

« JP Services » est une entreprise proposant des services d’électricité, plomberie et chauffage. Se trouvant à Chazelles sur Lyon (42140), j’avais 4 salariés, et j’ai donné ou « vendu » l’entreprise à Christophe Sauvageon, qui est mon fils.

J’ai lancé la Sarl « T-Bat » qui est du portage salarial en bâtiment à St Étienne (bd des États-Unis, 42000). Moi, Jean-Paul Sauvageon, j’ai été le gérant. Il y avait une secrétaire, une comptable Christine Bojczuk, et 90 salariés.

J’ai aussi crée AVAB (Association d’Aides Aux Victimes d’Abus Bancaires) domiciliée rue Cécile Sauvage à St Étienne. C’est une association sans but lucratif, régie par la loi du 1er juillet 1901 – association déclarée le 20/07/2004. On avait deux juristes et ça marchait bien. Un reportage (de 20min) est passé sur TF1, sur France 3 (de 6 mn et de 4 mn) ainsi que sur France 2 (de 6 mn).

Ensuite, j’ai crée l’association ADTPE (Association d’aide et défense des très petites entreprises) le 27/01/2007. Ca a bien marché. L’ ADPTE apporte une aide juridique, comptable et administrative aux commerçants et artisans en difficulté; que ce soit administratives, bancaires, comptables, judiciaires, fiscales ou sociales.

Christine Bojczuk et moi on s’est connu à l’AVAB le 28/08/2007.

123